Comment s'est construit la BDLISA?

Fruit d'une phase de construction d'une dizaine d'années, la première version de la BDLISA (version beta) à été livrée en septembre 2012. Cette première phase a été consacrée à la réalisation d'un ensemble de développements méthodologiques suivis d'une phase de construction à l'échelle régionale terminée par une une phase de consolidation à l'échelle nationale.

Depuis, différentes versions ont suivies, et achèvent un processus de consolidation continue et de mises à jour régulières.

Ces étapes sont schématisées sur la figure ci dessous.

Représentation schématique des étapes de construction et du cycle de vie du référentiel BDLISA
Représentation schématique des phases dites
de construction et de consolidation du référentiel BDLISA

 

De la méthodologie aux moyens mis en œuvre pour sa diffusion, la BDLISA rassemble de nombreux acteurs. Depuis 2002, le projet BDLISA est porté par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire (MTES) et son élaboration est confiée au BRGM. Le soutien financier et scientifique provient du MTES, de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB), des agences de l’eau et du BRGM. La Direction de l’Eau et de la Biodiversité (DEB) du MTES assure quant à elle le secrétariat du comité de pilotage national, en collaboration avec les autres partenaires.

La spécification et la construction de la BDLISA ont été assurées par le centre scientifique et technique du BRGM, appuyé par ses services géologiques régionaux et en étroite collaboration avec les agences et offices de l’eau, les services déconcentrés de l’Etat (DREAL, DRIEE pour l’Ile-de-France, DEAL pour les DROM), les collectivités territoriales, les organismes de recherche et les bureaux d’études. Ces mêmes acteurs sont désormais tous intégrés dans le processus de consolidation de la BDLISA car ils peuvent participer à l’analyse, la validation et le traitement des demandes de correction via la Forge BDLISA. Les travaux d’assemblage et d’harmonisation à l’échelle nationale sont réalisés au sein de la Direction Eau, Environnement et Ecotechnologies (D3E) du BRGM.

Le SANDRE (Service d’Administration Nationale des Données et des Référentiels sur l’Eau) assure quant à lui la diffusion du Référentiel BDLISA. Durant la phase initiale de construction, il avait en charge le pilotage du groupe de travail qui a permis l’élaboration du modèle de données et du dictionnaire de données de la BDLISA, en application du Schéma National des Données sur l’Eau (SNDE). Il est désormais le garant de la bonne conformité de chaque nouvelle version vis-à-vis de ces documents fondateurs, en assurant un contrôle de cohérence des données livrées avant toute diffusion. Dans le cadre des travaux pour la version 2, il a d'ailleurs piloté un groupe de travail pour la mise à jour des documents SANDRE associés à la BDLISA.