La BDLISA en quelques mots

La gestion des eaux souterraines répond à des enjeux économiques, sociétaux et environnementaux qui nécessite une bonne connaissance du sous-sol et de ses propriétés physiques pour évaluer l’état des eaux et orienter les actions à mener pour les préserver.

 

En proposant un découpage de l'ensemble du territoire national en entités hydrogéologiques (formations géologiques aquifères, semi-perméables ou imperméables), la BDLISA (pour Base de Données des LImites des Systèmes Aquifères) fournit un cadre scientifique et constitue une source d’information précieuse pour les gestionnaires et décideurs dans le domaine de la ressource en eau.

En tant que référentiel hydrogéologique national, la BDLISA prend part à la constitution des données du Système d’Information sur l’Eau en France. L’élaboration de la BDLISA est par conséquent à la croisée de plusieurs disciplines, à la fois thématiques (hydrogéologie et géologie) et informatiques (gestion de bases de données, création d’applications web…).

Cette base de données a été définie et élaborée au 1/50000 (échelle dite "locale"). A cette échelle, l'ensemble des objets hydrogéologiques du territoire français ont donc été cartographiés et décrits. Ces objets hydrogéologiques et leur caractéristiques constituent les informations unitaires de la base de données et sont nommés des entités hydrogéologiques

Il est possible d'obtenir des représentations à des échelles plus petites (échelles régionale = 1/200000 ou nationale = 1/1000000), par des mécanismes d'agrégation de l'information initialement au 1/50 000. C'est le concept de niveau de représentation.

 

Représentation des entités BDLISA à l'affleurement à l'échelle de la France, par nature.
Représentation des entités hydrogéologiques à l'affleurement à l'échelle de la France, présentée par nature.

 

Outre la simple représentation cartographique de ces entités hydrogéologiques, la BDLISA permet leur caractérisation selon quatre attributs principaux (thème, nature, milieu, état). Ceux-ci permettent de répondre à différentes questions telles que : cette entité est-elle aquifère ou imperméable ? S'agit-il d'une entité sédimentaire, alluviale ou de socle? Est-elle plutôt caractérisée par un milieu de type poreux, fissuré, karstique...? Est-ce que la nappe contenue dans cette entité est libre ou bien captive ?....etc...

La construction de la BDLISA s’est faite en plusieurs étapes, à mesure que les exigences de la réglementation européenne et française et que les efforts de surveillance se sont accentués mais également en fonction de l’amélioration des connaissances. Après une phase de construction de 10 ans au cours de laquelle une méthodologie nationale a été développée (RP-52261-FR), la BDLISA se développe depuis 2013 sur la base de phases itératives régulières de correction et d’amélioration, grâce au retour d’expérience des utilisateurs et aux avancées scientifiques et techniques.